Entrez dans un autre monde, un monde nouveau.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quand les liens se forment

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ilithyia Mydel'ren
L'ombre


Messages : 37
Date d'inscription : 20/09/2012

Infos
Race: Ange déchu
Âge: 203 ans
Caste: Marchande

MessageSujet: Quand les liens se forment   Sam 29 Sep - 14:51




Illya & Ilithyia

Depuis un bon moment déjà, j'avais envie de voyager, et je m'étais enfin décidée de le faire. J'avais certes choisis une destination assez spéciale, mais au moins j'allais découvrir de nouveaux endroits. Étrangement, j'avais choisis d'aller là où il y a le plus gros attroupement de ceux que je déteste le plus : les démons. Mon père en est un, c'est vrai, mais il l'est par un moyen ignoble, et tout ceux qui sont de cette race ont tués mon entourage, alors il est normal, pour moi, que je les déteste. Cependant, je ne sais pas si un jour je serais capable de les tuer. Les faire souffrir, oui, mais peut-être pas leur ôter la vie. Ce serait une chose à vérifier... Pour l'instant il vaudrait mieux me faire discrète, je ne voudrais pas qu'une bande de démon me tombe dessus. Ils pourraient ce prendre un mur, et le choc serait dur pour eux, mais je préfère ne pas m'attirer d'ennuis. En tout cas pour l'instant.

Pour cette "promenade" j'avais décidée de bien m'équiper et de ne pas mettre des vêtements qui pourraient me gêner. J'avais emporté mon katana et mon arc, mais le reste de la tenue était assez sombre, ce qui contraste plutôt bien. Les vêtements que je porte font un ensemble assez... provoquant et osé, mais ce qui compte le plus c'est que je m'y sente à l'aise, non ? Je vais vous expliquer comment je suis, vous vous imaginerez ainsi mieux comment je suis.

Pour commencer, je porte une veste longue sans manche et à capuche noire. Elle couvre mes jambes jusqu'à mes chevilles et se ferme à l'aide d'une ceinture dont je ne me suis pas servie, elle est donc ouverte et laisse voir le reste de ma tenue, tant que l'on ce trouve en face de moi. Je porte des bottes de la même couleur avec des talons plutôt grands, bien que la semelle soit identique à des bottes de ranger. Les bottes vont jusqu'au dessus de mes genoux, et le reste, jusqu'à la moitié de mes cuisses, est couvert de grandes chaussettes elles aussi noires. Je porte un short très court (pour tout vous dire... il m'arrive à ras des fesses...) qui est très confortable. Et il ne me gêne pas dans mes mouvements, ce qui est super, contrairement aux robes et jupes. Pour le haut, je porte un simple débardeur avec de fines bretelles cachées sous la veste sans manches avec un beau décolleté, sans pour autant que cela fasse péripatéticienne. Pour finir, j'avais mis des mitaines (oui, toujours ça, je n'aime pas trop les gants) noires, elles aussi. Que dire d'autre ? Ah oui ! J'ai les cheveux détachés à l'avant, formant quelques mèches devant et donnant l'impression, lorsque je porte ma capuche, que mes cheveux sont détachés, mais à l'arrière je me suis fait un chignon bas, pour que cela ne forme pas une bosse lorsque je mets la capuche.

Je m'étais donc ainsi habillée pour partir à l'aventure et aller à Meredoc, la cité des démons. Je comptais traverser la Ville basse pour aller rejoindre la Ville haute, en passant bien sûr par le lac, car il n'y a pas d'autre moyen pour attendre le petit coin de terre, sauf si on sait voler. Il me faudrait sûrement plusieurs jours de marche, mais il y a de petites auberges normalement sur les routes. Elles sont rares, mais il suffit de savoir chercher et d'avoir le courage suffisant pour continuer à avancer. Et puis si je voulais atteindre ma destination, je devais le faire.

Je marchais donc plusieurs jours, prenant des provisions la journée et m'arrêtant la nuit pour me reposer. Je n'avais croisé que quelques créatures pas très difficiles à battre, ce qui m'arrangea. Premièrement, je n'étais pas trop ralentie, deuxièmement je ne me fatiguais pas pour les battre, et troisièmement cela me permettait de continuer à m'entraîner. D'habitude ce que je fais est plus dur, mais comme ça je ne perds pas mes réflexes, bien qu'il me semble invraisemblable que je les perde en seulement quelques jours.

Lorsqu'enfin j'arrivais à destination, c'était l'après-midi. Je pris donc un petit radeau pour traverser la rivière et alla chez les démons. Ils ne doivent pas trop avoir l'habitude des nouveaux, car ils me regardèrent du coin de l’œil, mais peut-être est-ce à cause de mes armes qui ont une forte contraste avec le reste de ma tenue. Mais peu importe, tout ce que je voulais pour l'instant c'était me trouver un logis pour la nuit avant que le soleil tombe et qu'il n'y ai plus de place nulle part.

J'allais donc vers la Ville haute, connue pour être plus vivante que sa "jumelle", la Ville basse, et me décida à chercher une auberge. Malheureusement, je ne connaissais personne ici, et je ne connaissais pas du tout l'endroit. Je suis mal partie... Très mal... Mais il n'est pas temps d'abandonner, aussi me mis-je à chercher un renseignement, sans pour autant oser demander aux démons qui se trouvent là. Enfin, je dis "oser", mais c'est surtout parce que je ne les aime pas et refuse, pour l'instant, de leur adresser la parole.

__________


_
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ulysarith.rpg-dynasty.com
Illya Kuryan



Messages : 29
Date d'inscription : 23/09/2012

Infos
Race: Démon
Âge: 203
Caste: Guerrière

MessageSujet: Re: Quand les liens se forment   Sam 29 Sep - 19:06


J'étais allongée là, sans vouloir bouger endormis, enfin jusqu'à ce que les premiers rayons du soleil me réveillent. Je n'avais aucune envie de me lever et encore moins de sortir de mon lit. Le soleil ne montrait que le bout de son nez et la plupart des gens dorment surtout chez les démons. Enfin bref, je me suis finalement levée malgré mon manque d'envie. Je suis partie prendre mon déjeune avant de prendre un bon bain chaud. Une fois fait et une fois sec je mis un haut noir cachant uniquement ma poitrine descendant jusqu'au niveau du nombril le laissant à découvert, sans oublier le jean noir. J'avais une tenue sexy qui m'allais à ravir et qui me mettais en valeur. Coiffé les cheveux en bataille sans oublier mes fameuses bottes à talon. J'étais prête pour sortir, j'avais une tenue qui me mettait en valeur sans pour autant me faire ressembler à une péripatéticienne. Je suis donc sortie de chez moi pour rejoindre mon poste pour protéger la ville des attaques après tous on ne sait jamais. Enfin mon rôle était surtout d'empêcher les démons de la ville base d'aller dans la ville haute. Je traînais dans les rues à cette heure-ci personne n'était debout sauf quelque démon qui ouvrait leurs magasins. J'étais revenue ici par obligation et non par envie ou plaisir. Si j'étais revenue c'est uniquement parce que j'avais toutes mes affaires et ma vie en quelque sorte ici. La journée passa lentement sans activité suspecte quelque vole, comme toujours dont je ne fis pas attention. Non ce qui attira mon attention fut qu’une étrangère venait de pause le pied sur cette terre. Je souris intérieurement espérant rencontrer cette brebis égare dans le domaine des loups. Malheureusement je ne suis pas tombé sur cette mystérieuse étrangère qui osa pénètrent les terres démoniaques comme j’avais pris l’habitude de la nommée, peut-être qu'elle était morte ou bien simplement n’était pas encore parvenue à la ville haute après tout elle n’avait eu vent que de la nouvelle arrivée dans l’après-midi. Je marchais tranquillement et en m'ennuyant au plus haut point lorsque j'aperçu une silhouette avec une longue veste noire sans manche et une capuche, j'étais sûr que c'était l'étrangère sans oublier ses deux armes et le fait qu'elle n'est pas de corne enfin d'où j'étais je ne pouvais pas spécialement les distingues. Je me suis approchée et j'avais raison celle-ci ne portait pas de corne et j'allais me faire un plaisir, de m'en occuper surtout que j'étais fauchée en ce moment. Je me suis donc mise devant l’inconnue en disant.

-Et l’étrangère tu as payée la taxe pour entrée sur le territoire.

Je me suis mise à la détaille plus précisément enfin de ce que je pouvais voir. Elle ne portait que des vêtements de couleur noire. Je ne voyais pas la couleur de ses yeux ni l’expression de son visage. Ce qui m’énerve légèrement, j’attendis patiemment sa réponse tout en souriant intérieurement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ilithyia Mydel'ren
L'ombre


Messages : 37
Date d'inscription : 20/09/2012

Infos
Race: Ange déchu
Âge: 203 ans
Caste: Marchande

MessageSujet: Re: Quand les liens se forment   Sam 29 Sep - 19:50

Dire que j'aurais pu rester tranquille encore un moment. Mais non, il a fallut que quelqu'un vienne m’interpeller, et pour des broutilles en plus. Je ne la regardais même pas lorsque cette personne est venue, je n'en avais pas envie, mais c'est la phrase qu'elle a sortit qui m'a, comment dire, "secouée". Je vais vous la répéter, histoire qu'elle rentre bien dans vos cerveaux.

_- Et l’étrangère ! Tu as payée la taxe pour entrer sur le territoire ? »

Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais j'ai vraiment l'impression que l'on se fout de moi. Je ne suis jamais aller à Meredoc encore, mais je sais très bien que depuis l'alliance faite avec les démons il n'y a jamais eu de taxes. C'est une des choses que je me dois de savoir en tant que représentante, car je ne représente pas une race, ni une caste, mais bien une magie unique. Mais bon, j'ai envie de m'amuser, alors je vais le faire.

Je ne répondis pas tout de suite à sa phrase, et me contenta de l'examiner de haut en bas. Elle aurait pu mieux se protéger si elle cherche le conflit, mais je ne vais rien dire. Après tout, je ne suis pas très habillée non plus. Mais tout de même plus. Je finis mon "examen" par sa tête, et je remarquais aussitôt ces cornes d'un beau rouge sang. Je cachais toujours mes yeux, car je ne comptais pas dévoiler mon identité si tôt, et en attendant j'allais bien profiter de la situation. Puisqu'elle se fout de moi, je ne lui donnerais pas d'argent. Du moins... pas du permanent. Ma main droite était à demi fermée, et nulle ne pouvait la voir là où elle était. J'en profitais donc pour faire apparaître les pièces de notre beau monde, la monnaie d'échange de toute race. Elle allait voir de quoi je suis capable. Sachant qu'elle peut voir mes lèvres, mais ma plus, je me contentais de sourire et de sortir une phrase d'une voix calme.


_- Je n'ai pas souvenir qu'il y ait une quelconque taxe, mais je veux bien vous passer de l'argent, vous n'avez pas l'air de crouler sous l'or, au contraire. »

Je pouvais voir son visage, mais elle ne pouvait pas le mien, et si elle le pouvait elle aurait vu à quel point mes œil pétillaient en cet instant. Sur ces mots, je tendis la main droite et fis tomber devant elle les pièces qui s'y trouvaient, et que j'ai moi-même créée. Bien sûr, il n'y a aucun moyen de prouver qu'elles sont fausses, et la magie que j'ai utiliser était si infime qu'on ne peut l'avoir ressentie. Ce que c'est marrant de pouvoir abuser des âmes innocentes... Enfin, pas si innocente que cela puisque j'ai en face de moi une démone.

Et puis, moi et les démons, on fait pas trop un, plutôt deux. On reste chacun de son côté, et c'est très bien. Certes, je suis venue chez eux, mais ils ne me connaissent pas, alors ils n'ont pas de raison de me virer. Le problème, c'est qu'on le ressens lorsque je n'aime pas quelqu'un, je suis plus facilement agressive, mais je me contiens tout de même et je suis toujours aussi difficile à provoquer. De toute façon, je n'ai pas l'intention de plonger dans un piège de démon ou de me laisser faire par l'un d'eux. Tant qu'on ne m'attaque pas physiquement, je n'ai pas de raison de le faire. Et je ne pense pas que je tuerais, plutôt que je rendrais inconscient. Il est plus facile de tuer que de ne faire que blessé jusqu'à l'inconscience, et je n'aime pas la facilité. De toute façon, c'est en affrontant les difficultés que l'on progresse, vous n'êtes pas d'accord ?

__________


_


Dernière édition par Ilithyia Mydel'ren le Sam 29 Sep - 21:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ulysarith.rpg-dynasty.com
Illya Kuryan



Messages : 29
Date d'inscription : 23/09/2012

Infos
Race: Démon
Âge: 203
Caste: Guerrière

MessageSujet: Re: Quand les liens se forment   Sam 29 Sep - 20:41

Je ne pouvais pas voir son visage, je distingue uniquement sa bouche qui avait un sourire qui ne me plaisait pas. De plus sa petite phrase m’énerva encore plus. Je me suis efforcée de ne rien laisser paraître sur mon visage mais, elle me prenait pour qui pour me dire « Je n'ai pas souvenir qu'il y ait une quelconque taxe, mais je veux bien vous passer de l'argent, vous n'avez pas l'air de crouler sous L'or, au contraire.» Elle me prenait pour une mendiante de plus elle sortit l’argent bien trop vite ce qui ne m’amuser pas. Sa manière de capitule trop vite était louche et lâche les pièces comme si j’étais une mendiante en train de faire la manche. Mon regard rempli de colère trahissait surement mon visage neutre et froid. À croire qu’elle me provoquait délibérément. Sa main sorti les pièces et les lâcha délibérément sur le sol. Mon sang ne fit qu’un tour et je la pris par le haut de sa veste noire et dit d’un ton froid

- Ecoute moi bien gamine, tu n’as pas l’air de savoir à qui tu as à faire. Tu n’es pas à Smorel ici, ta vie n’as aucune valeur morveuse. Alors, arrête de me prendre de haut.

Je la tenais par le haut de sa veste, cette fille venait de m’énerver je le savais grâce à sa voix et sa tenue plutôt provocante. Plusieurs démons se sont mis à regardait la scène après de trois regards noirs et avec ma réputation, ils reprirent leurs chemins comme si de rien n’était. Puisqu'elle n’avait pas réussi à m’amuser comme je le voulais, alors elle allait s’amuser autrement en subissant ma fureur. Aujourd’hui avait été trop calme et je n’avais pas pu me défouler comme je voulais et cette fille aller me servir de punching ball.

-Tu vas regrette de m’avoir provoque.

Finalement son arrogance m’amusais beaucoup plus que je ne l’aurais cru donnant une tournure inattendue, je comptais juste lui voler son argent mais, elle allait me permettre de me défouler et si elle disparaît personne ne s’en souciera en tout cas pas ici. Après un démon qui tue une personne et chose banale et tout le monde niera pour garde le traité intact. J’allais lui en faire voir de toutes les couleurs et surtout lui apprendre à ne pas provoquent les démons et encore moins sur leur territoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ilithyia Mydel'ren
L'ombre


Messages : 37
Date d'inscription : 20/09/2012

Infos
Race: Ange déchu
Âge: 203 ans
Caste: Marchande

MessageSujet: Re: Quand les liens se forment   Sam 29 Sep - 21:19

En entendant ses paroles et en voyant à quel point elle s'énervait, je ne pus m'empêcher de rire. Certes, ce n'est qu'un petit rire mesquin, mais un rire quand même. Elle m'amuse beaucoup, c'est un bon divertissement, et en plus elle cède beaucoup trop facile à la provocation. Analysons donc ensemble ces phrase pittoresques.

_- Écoute moi bien gamine, tu n’as pas l’air de savoir à qui tu as à faire. Tu n’es pas à Smorel ici, ta vie n’as aucune valeur morveuse. Alors, arrête de me prendre de haut. »

Tout d'abord, je suis loin d'être une gamine, j'ai tout de même deux-cent-trois ans, ce qui est loin d'être enfantin, et plus qu'un ange déchu ne pourrait l'être. Ensuite, je sais très bien à qui j'ai affaire. J'ai en face de moi une démone plutôt stupide qui cherche à me prendre pour une conne. Je sais que je ne suis pas à Smorel, mais je ne viens pas de là. Et ma vie à certainement plus de valeur qu'elle ne le crois. Je suis une représentante après tout, ce qui est loin d'être... rien ! Et je la prends de haut si je veux, car c'est elle qui est venue me provoquer en première. Ce que je n'ai pas aimé, c'est lorsqu'elle m'a attrapée par la veste. Personne ne porte la main sur moi. Les démons ne faisaient que passé à côté sans nous regardait, mais je m'en moque bien d'eux. La phrase qu'elle dit ensuite m'arracha un autre petit rire.

_- Tu vas regretter de m'avoir provoqué. »

Mais pour qui elle se prend, cette petite ? J'étais encore calme, et je me contentais de libéré ma veste d'un mouvement vif avant de m'approcher, nos visages plus proches l'un de l'autre que jamais. Je n'avais plus qu'à murmurer pour qu'elle me comprenne. Je sentais que j'allais bien m'amuser...

_- Je ne vois pas ce que tu pourrais me faire, petite. Et je suis beaucoup plus que tu ne le crois. »

Sur ces mots, je relevais la tête et plongea mon regard dans le sien, un mince sourire sur les lèvres. Ainsi, elle pouvait voir mon visage jusqu'à mon front, et elle pouvait constater de ce que je suis. Les Peintres ne sont pas protégés, car ils n'en ont pas besoin, et les rares qui le demande ont toujours l'accord, mais encore faudrait-il que l'un de nous aille le faire. Nous sommes plus que capable de nous défendre grâce à nos créations, et en plus je suis la plus puissante d'entre eux.

Je ne la lâchais pas du regard, et je ne touchais pas à mes armes. Je n'en aurais certainement pas l'utilité, mes pouvoirs suffisent amplement contre cette démone. Et puis, je n'ai qu'à créer un animal, et en attendant qu'il l'a déchiquette, je n'aurais qu'à me limer les ongles ou fumer, cela fera une bonne occupation.

__________


_

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ulysarith.rpg-dynasty.com
Illya Kuryan



Messages : 29
Date d'inscription : 23/09/2012

Infos
Race: Démon
Âge: 203
Caste: Guerrière

MessageSujet: Re: Quand les liens se forment   Sam 29 Sep - 22:55



- Je ne vois pas ce que tu pourrais me faire, petite. Et je suis beaucoup plus que tu ne le crois. »

La jeune femme s’était approché pour me dire ces mots, elle me reprenait encore de haut et je commençais à en avoir marre. Mon sang commençait à bouillir. Et j’avais envie de lui en mettre une mais, elle releva la tête et j’ai aperçu ses yeux, on aurait dit que toutes les couleurs du monde étaient là. Je dois avouer que j’ai eu un mouvement de recul de quelques secondes avant de reste sur place et de la regardais dans les yeux. Je comprenais mieux son air arrogant et cette façon de me prendre de haut. Parce qu’elle était une peintre elle se croyait mieux que moi simplement parce que sa magie était plus rare que la mienne et que cela provenait des dieux eux-mêmes. J’allais me faire un plaisir de la remettre à sa place et un sourire narquois et rapidement apparu sur mon visage pendant en même temps que mes mains se posèrent sur ses épaules pour la pousser une arrière. Je souriais pour deux raisons, la première est que l’événement prenait un tournant inattendu et la deuxième et que cette fille m’amuse bien plus que je ne l’espère. Combien y avait-il de chance au monde pour que cette fille possède la magie de création. J’étais très chanceuse mais, cette gamine avais beau avoir cette magie rare elle ignore que j’avais plus d’un tour dans mon sac comme le fait que fasse partie du cercle des mages en tant que représentante de la magie Élémentaire. J’ai donc bondi en arrière prête à me battre. Une petite bourrasque de vent apparut comme pour prévenir que le calme avant la tempête était bientôt terminé. Le soleil lui commençait à disparaître laissant un ciel teinté uniquement d’orange et de rouge avant que celui-ci ne devienne totalement noir mais, pour l’heure il était encore enflammé. Mon sourire était toujours sur mon visage, j’allais enfin montrer à cette fille qui je suis et j’allais découvrir par la même occasion le pouvoir de la création. Combien de personnes pouvaient dire qu’il avait vu un peintre en action lors d’un combat ou mieux encore combien pouvait dire qu’ils en avaient combattu un je pense que l’on peut les compter sur les doigts d’une main et j’allais en faire partie. Mais, retournons à nos mouton j’étais là, à quelque mètre d’elle, je comptais bien me battre avec elle, qu’elle le veuille ou non d’ailleurs. Je dis d’une voix cristalline, calme et confiante

-Voyons voir ce que tu as dans le ventre Gamine. Tu as beau utilise la magie de la création cela ne change rien, je vais te faire regrettais d’avoir été insolente envers moi.

Certains diront que je suis folle, trop sûre de moi, voir complètement débile mais, il y a une bonne raison et la voici, Elle me sous-estime et se surestime. Les peintres utilisent une magie puissante et dangereuse et je devrais être sur mes gardes mais, contrairement à cette personne, je ne sous-estime pas mon adversaire et je sais que je devrais surement me battre sérieuse. J’étais impatiente que le combat commence j’avais du mal à attendre tous en gardant mon sourire narquois. Je sors un katana que j’avais confisqué plus tôt et le jeta sur le côté et celui-ci alla se planter quelques mètres plus loin. J’attendais qu’une chose qu’elle attaque la première pour voir à l’œuvre son pouvoir et surtout comment celui-ci fonction ? Dois telle utilise des paroles. Combien de temps met telle entre deux créations ? Peut elle en crée plusieurs d’un coup et combien ? Est que ses créations apparaissent forcément près d’elle. Tant de question à laquelle je n’avais pas de réponse et ce qui me désavantageais. Même si elle ne connaisse pas mon type de magie elle ne mettra pas longtemps à le découvrir.

- Mais, tu as peut-être trop peur dans ce cas, agenouille-toi et demande moi grâce.

Je savais très bien qu’elle ne le ferait pas mais, je voulais qu’elle porte la première attaque et rien de mieux que la provocation enfin d’après moi. La rue était assez étroite aucune fuite possible sans quelques dommages collatéraux enfin en ce qui me concerne je ne comptais pas m’enfuir même si je devais y perdre la vie. Je continuais de sourire en me mettant en position de combat, j’étais plus douée en magie et au corps-à-corps qu’avec des armes enfin bref je l’invitai à m’attaquer du regard et avec la main en lui faisant signe d’approche gardant mon sourire narquois J’ai rapidement regardé autour de moi vérifier qu’il n’y avait aucun enfant ou personne pouvant se prendre entre deux feux. J’étais peut-être une démone mais, des innocents n’avais rien avoir dans notre conflit si l’on peut appeler cela comme ça. Heureusement pour moi personne s’approcher se doutant de ce qui allait se produire ce qui m’arranger pour être honnête.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ilithyia Mydel'ren
L'ombre


Messages : 37
Date d'inscription : 20/09/2012

Infos
Race: Ange déchu
Âge: 203 ans
Caste: Marchande

MessageSujet: Re: Quand les liens se forment   Dim 30 Sep - 9:48

Après ma phrase, la fille bondit en arrière et prit une position de combat. Une bourrasque se leva, et je ne pus que deviner qu'il s'agissait là d'un acte magique. Cette fille serait donc Élémentaire ? Mais elle reste quand même rien comparer à moi. Le ciel se teinta de nuage noirs d'orages, cachant les rayons du soleil qui nous parvenait jusqu'alors. Le ciel semblait comme enflammé, et je ne pus m'empêcher de sourire en voyant un tel spectacle. J'adore quand le ciel se teinte de ces couleurs. Pendant que je regardais en haut, ne faisant plus trop attention à la fille, elle sortit une autre phrase.

_-Voyons voir ce que tu as dans le ventre Gamine. Tu as beau utiliser la magie de la création cela ne change rien, je vais te faire regretter d’avoir été insolente envers moi.

Elle me fait bien marrer cette petite ! Comme si elle pouvait faire quoi que ce soit face au représentant des Peintres au Cercle des Mages. Quelle inconscience et quelle naïveté... C'est étonnant de la part d'une démone ! Ce serait même étonnant de la part de tout les démons qui soient. Mais il se trouve que je n'ai pas trop envie de me battre. Quel dommage pour elle, alors qu'elle semblait si pressée de combattre, sûrement plus pressée encore de souffrir. Car, je le répète, je ne tue pas les démons, bien que l'envie me démange. Elle sortit ensuite une phrase d'un ton calme, ce qui m'étonna venant d'elle.

_- Mais tu as peut-être trop peur. Dans ce cas, agenouille-toi et demande moi grâce. »

Comme si j'allais m'agenouiller devant elle ! Elle croit trop au miracle. Et lui demander grâce, encore moins. Je n'ai pas peur d'elle, je ne tremble même pas et à plutôt l'air me n'ennuyer plus que jamais. Je rencontre souvent des imbéciles qui croient pouvoir battre n'importe qui, et à chaque fois leurs croyances débiles finissent en miettes après un combat. Et puis j'en ai marre de devoir donner des leçons aux autres. C'est fatiguant vous savez, de devoir toujours faire la morale aux autres et les aplatir pour qu'ils la comprennent. Alors aujourd'hui je vais faire une exception.

Je la fixais un moment d'un air ennuyé, comme si elle n'était qu'un parasite sans importance, puis m'étira, la paume des mains tournée vers le ciel, avant de reprendre une position normale. Une main sur une hanche, l'autre pendant de son côté, ce fut à mon tour de parler.


_- J'ai eu une longue journée, alors t'es gentille tu vas aller faire joujou avec quelqu'un d'autre, j'ai pas que ça à faire. »

Sur ces mots, j'allais m'asseoir sur un banc que j'avais repérer il y a un moment et m'allongea dessus, un bras sous la tête pour faire un oreiller. Elle reviendrait sûrement à la charge, je n'en doutais pas un instant, et je devrais sans doute lui donner la leçon qu'elle semble si impatiente d'apprendre. Mais pour l'instant, je reste sur mon banc, prête à toute création, et ferme les yeux, tout les sens à l’affût.

__________


_
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ulysarith.rpg-dynasty.com
Illya Kuryan



Messages : 29
Date d'inscription : 23/09/2012

Infos
Race: Démon
Âge: 203
Caste: Guerrière

MessageSujet: Re: Quand les liens se forment   Dim 30 Sep - 14:09


_- J'ai eu une longue journée, alors t'es gentille tu vas aller faire joujou avec quelqu'un d'autre, je n’ai pas que ça à faire.

Elle me prenait pour une gamine ou quoi ? Aller faire joujou avec quelqu’un d’autre et pis quoi encore. Elle s’étirait avant de partir vers un banc et faire comme si je n’étais pas là. J’ai lâché un petit rire en l’entendant prononcé ses mots. Elle s’allongea son bras sous sa tête pour faire un oreiller. Elle faisait comme si je n’étais pas là. Je devais l’attaque en premier ce qui bouleverser mes plans et me chagriner. Je devais la combattre outre le fait qu’elle met prise pour une imbécile, je voulais voir de quoi elle était capable. J’avais réussi à calme cette colère qui était montée rapidement après tous je n’étais pas une démone pour rien. J’étais là, je n’étais plus en position d’attaque j’aurais l’air idiote dans cette position toute seule. Je suis restée sur place quelques instants le temps se couvre. Les éléments se succéder pour accueillir la tempête qui allait éclater et cela me faisait rire intérieurement.

Je me suis approchée du banc calment en mettant les mains dans les poches avant de mon jeans. Quelque goutte de pluie se mire à tombé. J’ai donc concentre quelque goute pour en former une grosse et la mettre au dessus d’elle et de la laisser tombé pour lui faire ouvrir les yeux. Un petit tour qui n’a rien de bien méchant mais, qui permet d’attire l’attention de la personne. J’ai donc dit avec ma voix cristalline et calme.

-Puisque la provocation ne marche pas avec toi, tu ne peux pas refuser un défi qui met ton honneur en jeux.

J’espère la faire réagir en mettant son honneur en jeu, étant donné que ni la colère ni la provocation n’avait marché avec elle. Je m’étire naturellement pour éviter une courbature et parce que je sentais qu’il y allait y avoir du sport. J’avais de la chance les quatre éléments était réuni et allais pouvoir lui montrer mon véritable pouvoir au besoin. J’avais surement les yeux qui brille j’étais impatiente de me mesure à elle. Et le plus rapidement possible.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand les liens se forment   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand les liens se forment
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [F] PHOEBE TONKIN ▬ Quand les liens du sang s'emmêle
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?
» Quand la vie va tout va!!! [PV: toute la clic^^]
» Quand l’État est en faillite, la Nation est en péril
» Bite fight...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le monde de Ulysarith :: Ulysarith :: Meredoc, cité des démons :: Ville haute-
Sauter vers: